L’intérêt de travailler tout le corps

Bonjour à tous !!

Vous allez bien ? Aujourd’hui je vais vous parler de l’intérêt que vous avez à mobiliser tous les groupes musculaires lors des exercices physiques ! Je ne dis pas qu’il faut travailler tout le même jour mais on doit travailler l’ensemble des groupes musculaires au cours du programme sportif.

J’entends souvent dire les nanas moi je veux pas travailler les bras ! Ou les mecs dire « c’est hors de questions je veux pas faire le bas du corps » et pourtant !!

photo-1532384748853-8f54a8f476e2

I. Le travail à poids de corps : 

Les circuits training par définition sont des circuits mobilisant tout le corps. Ils ont comme bienfaits : l’augmentation des capacités cardio-vasculaires ; l’amélioration de l’endurance ; l’amélioration de la coordination et un gain de force. C’est un enchaînement d’exercices cardio et musculaires.

Pour les programmes à poids de corps de type fitness eux la plus part du temps sont construits ainsi : un jours haut du corps ; un jour bas du corps et un jour plus « full body ». Cela permet de travailler plusieurs fois dans la semaine les mêmes groupes musculaires pour avoir une augmentation de la force et une amélioration significative sur le muscle !

C’est aussi le genre d’entraînement que l’on peut retrouver dans le cross Fit.

photo-1536922246289-88c42f957773

II. Les programmes full body : bonne ou mauvaise idée 

Le fullbody consiste à entrainer tout le corps en une séance, 2 à 3 fois par semaine.

Les programmes full body sont des programmes musculaires qui font travailler un maximum de groupes musculaire au sein de la même séance. C’est a dire : 3 séances / semaines et au cours des 3 on travaille tout le corps.

Il est pas rare de voir en salle quelqu’un qui enchaîne les exercices : pectoraux, dos, épaules, biceps, triceps abdos, cuisses, fessiers mollets avec ou sans pause d’ailleurs. Cette méthode peut être travailler sans pause en circuit et prendre de la récupération à la fin ou faire les series d’un groupe musculaire puis passer à l’autre.
photo-1434682881908-b43d0467b798
Le full body à 4 principaux impacts :

  • musculaire : Les fibres musculaire sont très sollicité et elle nécessite obligatoirement une forte réponse ce qui permettra un gain de force et une augmentation de la masse musculaire. N’ayez pas peur vous ne serrez pas en quelques séance un gros musclor !
  • cardio-vasculaire : augmentation de la VO2 max (volume maximal d’oxygène que le système cardio-vasculaire peut utiliser en 1 minute au cours d’un effort maximal). En d’autres termes, cela augmentera votre puissance et votre endurance aérobie.
  • hormonale : l’entrainement avec charge lourde et de courte durée augmente la sécrétion d’hormone de croissance.
  • esthétique : en associant vos séances à une bonne alimentation (avec apport en glucide contrôlé), votre masse graisseuse va réduire visiblement.

Comme tout en musculation il faut cependant adapté le nombre de séries et de répétitions en fonction des objectifs.

Cependant ce type d’entraînement permet une accommodation rapide (adaptation à l’entraînement). Il est très efficace chez les débutants pour se mettre à la musculation ; et pour les habitués de la musculation c’est intéressant de se faire des modules de temps en temps !

photo-1526403646408-57b94dc15399

III. Musculation ciblé ou différencié : 

Le half body ça consiste à entrainer le haut et le bas du corps séparément. En général c’est 2 fois chacun par semaine. L’intérêt est de mettre plus d’intensité car la récupération sera plus longue entre les groupes musculaire que sur du full.

Enfin le split routine met la priorité sur l’intensité du training et non sur la fréquence d’entrainement, il s’agit d’entrainer chaque muscle une fois par semaine. On peut aller  à l’échec et utiliser des méthodes plus traumatisantes pour les fibres musculaire (hypertrophie). Il faut cependant un bon niveau pour employer ces méthodes d’intensification de manière efficace.

  • Avantages et inconvénient du half body : l’avantage c’est bien sur l’hypertrophie et le fait que l’on augmente le volume musculaire. Permet d’avoir de bon effets sur les qualités musculaires. En inconvénient : il faut avoir le temps de s’entraîner (4 séances / semaine).
  • Avantages et incovénients du split routine : en avantage on retrouve l’effet de l’hypertrophie musculaire et le fait que ça permet de travailler sur le volume musculaire et sur la force. Cependant il faut être vigilant à ce que le muscle antagoniste ne soit pas déficitaire et travaillent autant que les autres. Il permet de travailler en 3 séances / semaine.

photo-1434608519344-49d77a699e1d

IV. Le compromis ? 

ce serait l’alternance des 3 méthodes d’entraînements en sollicitant au sein de la même semaine d’entraînement l’ensemble des grands groupes musculaires.

Comme vous pouvez le voir sur les 3 méthodes d’entraînements on sollicite l’ensemble des muscles pour un soucis d’équilibre, de coordination de force et de santé.

Avoir l’ensemble du corps équilibré permet de se tenir bien droit, d’avoir un meilleur équilibre des forces !

L’idéal est donc d’alterner ces méthodes d’entraînements photo-1520334363269-c1b342d17261

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s